Nous avions rendez-vous jeudi dernier avec Sigrid à la Gaîté Lyrique, véritable petit rayon de soleil norvégien dans le froid d’hiver approchant.

C’est avec deux Ep en poche, Don’t Kill My Vibe et Raw, ainsi que quelque titres déjà tubes, que Sigrid est venue faire du teasing pour son premier album. La jeune norvégienne, avenante et super souriante à complètement séduit un public… qui lui était en fait déjà complètement acquis. Grand moment de complicité et de partage dans une ambiance festive !

Le concert commence fort avec Sucker Punch, un des titre les plus connus. Autant dire que le public, déjà très impatient de voir Sigrid sur scène, est euphorique. Elle enchaîne par un titre qui n’apparaît pas dans sa discographie et qu’on devine de l’album à venir : In Vain. C’est au tour de Schedules, sorti sur son dernier Ep Raw en juillet dernier, super punchy, qui fait danser la Gaîté Lyrique.

Lumière sur la jeune norvégienne qui arrête de bondir un instant pour tester son français : « Bonjour, comment ça va ? Merci beaucoup« . Elle s’excuse de ne pas pouvoir en dire plus, après avoir épuisé son stock de français.
Elle chante alors Plot Twist accueillit par des cris du public. L’ambiance est survoltée. Même si la salle n’est pas comble, elle est bien remplie par des fans qui semblent tous connaître les paroles et s’en donne à cœur joie. On redescend un peu avec Raw, plus lent mais qui fait groover la salle avant de sautiller sur High Five.

Elle se balade et maîtrise l’espace ; elle s’amuse avec le premier rang. On la sent super à l’aise, comme à la maison et surtout très proche de son public qu’elle regarde intensément, comme si elle essayait de mémoriser tous les visages. Elle prend le temps de répondre quand on l’interpelle, se penche pour se rapprocher de chacun. Ses paroles sont vécues pleinement et accompagnées de petites mimiques rigolotes. Ce qui nous touche, en plus de sa joie de vivre évidente et de son enthousiasme, c’est ce sourire qui ne quitte pas ses lèvres et ce rire éclatant et spontané qu’elle a régulièrement. Un vrai rayon de soleil !

Moment plus intime, Piano-voix, Sigrid interprète une petite balade triste : Dynamite. Puis elle parle de sa ville natale et un jeune homme du public lui dit qu’il la connait ; impressionnée, elle engage un bref échange avant de poursuivre. Elle explique que cette chanson parle de voyager : I Don’t Want to Know est un petit moment de grâce doux et mélancolique.

Ça suffit pour les chansons tristes ! Elle enchaîne en disant que c’est plus sympa quand c’est plus groovy… et hop ! Voilà Fake Friends. Reconnue par le public, toujours à fond, l’ambiance remonte d’un cran. C’est le moment de danser ! On enchaîne avec Haunted ; ça se déhanche beaucoup… Elle est là pour s’amuser et ça se sent !

Sigrid est aussi impressionnée par l’attention et le silence quand elle parle. Intimidée presque par cette écoute attentive, elle a du mal à se présenter et parler de ses titres. Elle explique que c’est toujours un exercice délicat pour elle. Le prochain titre parle « d’autre chose que de moi même » plaisante-elle. « Je parle de tout ce qui ne va pas autour de nous et l’importance de ne pas fermer les yeux » : Savage In Our Blood est un excellent morceau qui figurera certainement sur son premier album.

Elle poursuit avec Go To War qui parle de se battre « de façon ironique« . La suivante… « Vous devez connaître celle-là« … Il s’agit de Don’t Kill My Vibe. Elle encourage les gens à frapper dans leurs mains. Tout le monde chante en chœur.

Elle quitte ensuite la scène pour rapidement être rappelée.

Sigrid revient en sautillant. Elle raconte, tout en s’installant au piano, qu’elle a étudié le français pendant 5 ans et ne se souvient pas de grand chose malheureusement. « J’aime jouer du piano » finit-elle par articuler, saluée par le public avant de se souvenir de « Merde » et « Sacre bleu » qui font rire tout le monde. Elle regrette de ne pas pouvoir chanter son prochain titre en français et rit de nouveau. C’est une chanson qu’elle a écrit quand elle avait 18 ans et ça lui fait tout drôle de pouvoir la chanter sur scène à présent : Focus !

Puis elle repart pour faire la fête avec le public avec Credit avant de finir en beauté par le très attendu Stranger. Elle remercie son groupe qu’elle présente, puis toute son équipe technique avant de nous remercier très profondément pour l’accueil qu’on lui a réservé.

Ce fut un concert punchy et dynamique qui nous a véritablement réchauffé. Son énergie est communicative et on se sent remonté pour la fin de la semaine. Sigrid est un petit tourbillon d’enthousiasme, de bonne humeur qui fait plaisir à voir et qu’on a très envie de suivre.

Son premier album, Sucker Punch, est prévu pour le 1er mars 2019 et elle sera en tournée en première partie de Maroon 5 au mois de juin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *